L'heure à Erevan: 11:07:36,   30 Juin 2022

Les pays de l'UEE doivent s'adapter de manière opérationnelle à l'évolution rapide des conditions externes et internes

Les pays de l'UEE doivent s'adapter de manière opérationnelle à l'évolution rapide des 
conditions externes et internes

EREVAN, 27 MAI, ARMENPRESS. Le Premier ministre Nikol Pashinyan a participé à la séance ordinaire du Conseil économique suprême de la Eurasie, qui s'est tenue par vidéoconférence. Le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, le Président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko, le Président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokayev, le Président du Kirghizstan Sadyr Japarov, le Président du conseil d'administration de la Commission économique eurasiatique Mikhail Myasnikovich ont également participé à la réunion. Information du bureau de presse du Premier ministre. 

Le Président de la République d'Ouzbékistan Shavkat Mirziyoyev et le Président de la République de Cuba Miguel Mario Diaz-Canel Bermúdez ont prononcé des discours en tant que chefs des États observateurs de l'UEE.

Dans son discours, le Premier ministre Pashinyan a tout d'abord remercié la partie kirghize pour ses efforts déployés afin d'organiser la réunion d'aujourd'hui et d'élaborer un large éventail de sujets de discussion. En souhaitant la bienvenue aux dirigeants des pays membres et observateurs de l'UEE, le chef du gouvernement arménien a déclaré : "Nous tenons cette année la première session du Conseil économique suprême de la Eurasie, à l'occasion de laquelle je voudrais souhaiter à tous de poursuivre avec succès un travail commun efficace.

Huit ans seulement se sont écoulés depuis la signature du Traité sur l'Union économique eurasienne, mais l'UEE est déjà l'une des unions d'intégration les plus dynamiques, comme en témoignent les résultats de la mise en œuvre de la "Stratégie 2025".

Néanmoins, nos pays doivent s'adapter de manière opérationnelle à l'évolution rapide des conditions externes et internes. Je pense que nous devons déjà esquisser les horizons de développement de notre Union dans la phase stratégique après 2025, en tenant compte de l'ordre mondial émergent.

Il est nécessaire d'avoir une vision plus large du projet d'intégration, de fixer et de mettre en œuvre des objectifs ambitieux, de maîtriser de nouveaux domaines de coopération.

Chers collègues,

en tant qu'outil d'adaptation aux exigences et aux défis de notre époque, nous attachons de l'importance à la mise en place cohérente des principales orientations de la politique macroéconomique des États membres de l'UEE, qui définissent les problèmes les plus importants auxquels les économies de nos pays sont confrontées.

Je voudrais mentionner l'excellent travail réalisé par la Commission en collaboration avec les États membres de l'UEE pour éliminer les barrières du marché intérieur. Dans ce contexte, les principales raisons de leur création ne doivent pas être ignorées, car elles sont principalement de nature économique. Je suis convaincu que des actions systématiques visant la coopération industrielle pour le développement de nos économies et l'obtention d'un accès aux marchés des pays tiers deviendront la clé pour réduire significativement les barrières sur le marché intérieur. L'activation de la coopération industrielle, le développement et la mise en œuvre de coentreprises et de projets innovants, ainsi que la coopération scientifique et technique permettront de relier la chaîne des "découvertes scientifiques" au "secteur industriel".

Il faut aussi noter que le développement avancé des technologies de l'information et la numérisation sont les conditions les plus importantes pour le développement de formes modernes de coopération entre les organes autorisés de nos pays et les entités économiques. Alors que la confiance au cours de la coopération est la base grâce à laquelle nous pouvons assurer la libre circulation des biens, des services, des capitaux et du travail.

En même temps, nous devons comprendre que dans les conditions actuelles toute mesure visant à développer les technologies de l'information et de la communication et la numérisation ne peut être prise qu'avec un niveau approprié de sécurité de l'information.

Nous devons également noter l'importance de la création de mécanismes visant à minimiser les risques des défis de l'économie mondiale, qui ont atteint des niveaux et une profondeur sans précédent au cours des derniers mois. A notre avis, il est bon de penser au développement de projets pilotes, de mesures conjointes visant à élargir et approfondir les relations commerciales et économiques, et à renforcer la coopération coopérative.

En même temps, afin d'assurer une croissance économique durable des Etats membres, il est nécessaire de coopérer constamment avec la communauté des affaires sur les questions actuelles de développement de l'intégration. En ce qui concerne la promotion et la prise en compte des intérêts des entreprises, l'élargissement de la participation de la communauté des affaires dans la mise en œuvre des programmes, je voudrais souligner le travail effectué dans le cadre du Forum économique eurasien qui s'est tenu hier.

Les discussions d'experts constituent un outil efficace pour évaluer de manière exhaustive la situation actuelle et élaborer, sur cette base, des mesures pratiques pour le développement durable de notre Union.

Chers collègues,

Dans le contexte de la coopération internationale, l'établissement de contacts avec les partenaires des pays tiers et la création de chaînes de coopération concrètes semblent être une question urgente. Je peux noter avec confiance qu'au fil des ans, l'Union a considérablement élargi les horizons de la coopération internationale.

Je pense qu'il est important d'attirer une fois de plus l'attention sur l'intérêt de l'Arménie pour la conclusion d'un Accord de libre-échange complet entre l'Iran et l'UEE dès que possible. L'expérience de l'accord intérimaire avec Téhéran montre clairement l'attrait du marché iranien et les perspectives d'approfondissement de la coopération.

Aujourd'hui, nous prévoyons également d'entamer des négociations sur un Accord de libre-échange avec la République d'Indonésie.

Il est important de continuer à enrichir l'agenda international, afin que tant les pays de l'Union que nos partenaires puissent voir les résultats tangibles d'une coopération mutuellement bénéfique.

Honorables participants à la réunion,

Pour conclure, je voudrais vous remercier tous pour votre travail commun, réaffirmer une fois de plus la volonté de la partie arménienne de poursuivre ses efforts pour développer et adopter des décisions communes correspondant aux intérêts de chaque Etat membre et de l'Union.

Merci pour votre attention".

Lors de la réunion, le Conseil a abordé les activités internationales de l'UEE, la facilitation et la simplification cohérente de la coopération sur les marchés des différentes sphères au sein de l'Union, ainsi que les questions liées à la mise en œuvre des accords conclus lors de la réunion précédente.

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]