L'heure à Erevan: 11:07,   3 Mars 2024

PM a reçu les représentants des ONG membres du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes

PM a reçu les représentants des ONG membres  du Comité pour l'élimination de la 
discrimination à l'égard des femmes

EREVAN, 20 NOVEMBRE, ARMENPRESS: Le Premier ministre Nikol Pashinyan a reçu des représentants d'organisations non gouvernementales membres du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes. Information du service de presse du cabinet du Premier ministre.

Le Premier ministre a accueilli les participants et a souligné la discussion sur la question de la discrimination à l'égard des femmes. Nikol Pashinyan a indiqué que cette question était importante pour le gouvernement arménien pour plusieurs raisons, l'ordre d'énumération ne doit pas être perçu comme un critère d'importance. "Premièrement, la discrimination est contraire à notre idéologie, c'est-à-dire que notre idéologie s'oppose à la discrimination. Deuxièmement, le niveau et l'état de la protection des droits de l'homme en général est une priorité politique très importante pour notre gouvernement. Je dois souligner que ce sujet reçoit parfois des contextes supplémentaires: contexte politique, même géopolitique et international, chacun d'entre eux ayant sa propre explication et justification.

Mais je veux dire sincèrement que pour nous, la question prend une importance particulière dans la logique suivante, sans minimiser toutes les autres nuances qui peuvent exister. Dans mon dernier discours lors des discussions sur le budget de l'État pour 2024, j'ai souligné que l'intérêt de l'État de la République d'Arménie, selon ma perception et la nôtre, est le développement économique de l'Arménie et le développement en général.

Récemment, le Comité des statistiques d'Arménie a publié des statistiques sur la composition de la population arménienne. Nous voyons que 53 % de la population arménienne sont des femmes, 47 % des hommes, et que 54 % des ressources en main-d'œuvre sont des femmes, 46 % des hommes. À cet égard, notre analyse est la suivante. Afin d'assurer le développement normal de l'Arménie, nous devons, entre autres, créer les conditions permettant au potentiel des femmes de s'exprimer pleinement dans les domaines économique, public et dans toutes les directions possibles, et de participer au développement de l'État. Créer ces conditions est essentiel du point de vue de la poursuite du développement de notre pays.

Bien sûr, je ne veux pas minimiser les autres couches et sous-couches qui sont souvent évidentes et souvent discutées. Mon expérience, en ce sens que j'ai traité la question dans un certain nombre de cas, tout en voyant toutes sortes de rapports, de documents et de situations concrètes, si je considère la question de ce point de vue, je dois constater que la discrimination à l'encontre des femmes est l'un des principaux obstacles à l'exercice de leur activité économique et publique. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai voulu rencontrer aujourd'hui un groupe aussi représentatif, tout d'abord pour souligner l'importance du sujet, puis ce point de vue et le contexte, sachant que, à mon avis, cette question est parfois négligée ou n'est pas mise en avant", a déclaré le Premier ministre.

Selon Nikol Pashinyan, dans de nombreux cas, on tente de donner au sujet un contexte complètement différent, en essayant de justifier que nos valeurs traditionnelles et nos idées traditionnelles sont menacées par les discussions sur ce sujet. "En effet, même si quelqu'un pense que la discrimination, y compris au sein de la famille et dans la vie quotidienne, est une tradition importante, il faut noter qu'il s'agit d'une mauvaise tradition et qu'elle doit être surmontée.

Je serai heureux d'écouter vos observations et de noter le résultat ou la conclusion dous vous attendez à l'issue de la réunion d'aujourd'hui ", a déclaré le Premier ministre.

Au cours de la réunion, les questions liées à la prévention de la discrimination à l'égard des femmes, les mesures prises par le gouvernement arménien dans ce sens, les changements législatifs déjà mis en œuvre, les problèmes des femmes et les mesures possibles pour les résoudre ont été discutés.

Les membres du Comité ont souligné les améliorations apportées à la prévention de la discrimination à l'égard des femmes au cours des dernières années et ont insisté sur la continuité de ces améliorations. D'autres formes d'interaction avec la société civile ont également été discutées.


 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]