L'heure à Erevan: 11:07,   25 Avril 2024

Discours du Président arménien lors de la COP 28

Discours du Président arménien lors de la COP 28

EREVAN, 1er DÉCEMBRE, ARMENPRESS: Dans son discours à la COP28 - la 28e réunion de la Conférence des parties (COP) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le Président arménien Vahagn Khatchatourian a noté que le changement climatique reste un problème mondial majeur.

"En 2015, nous avons franchi une étape historique en adoptant l'Accord de Paris. Cependant, comme le souligne le dernier rapport du Groupe d'experts international sur l'évolution du climat (GIEC), nous sommes très loin de la voie à suivre pour tenir ses objectifs. Les raisons en sont nombreuses, notamment la dépendance continue à l'égard des économies basées sur les combustibles fossiles qui en constitue le cœur.

Il est clair que nous ne pouvons pas continuer sur la voie d'une exploitation excessive et non durable des hydrocarbures pour la production d'énergie. Il est impératif de réduire progressivement la demande et l'offre de combustibles fossiles", a déclaré le Président.

Selon le Président Khatchatourian, il est nécessaire de mettre en place des systèmes énergétiques plus neutres en carbone et moins dépendants des combustibles fossiles pour répondre à nos ambitions en matière d'atténuation du changement climatique.

"Les solutions existent. Nous devons accélérer la science et nous appuyer sur les développements positifs de la dernière décennie en doublant et en triplant l'utilisation des sources d'énergie renouvelables. À cette fin, nous avons besoin d'un financement suffisant pour lutter contre le changement climatique, dont le fonds pour les pertes et dommages est la pierre angulaire", a-t-il déclaré.

Le Président a ajouté qu'en tant que pays montagneux en développement, l'Arménie est confrontée à de nombreux défis dans ce domaine. Les projections de la Banque mondiale pour l'Arménie indiquent un réchauffement nettement supérieur à la moyenne mondiale, pouvant aller jusqu'à 4,7 degrés d'ici les années 2090, selon le scénario des émissions les plus élevées.

"Cela place l'Arménie parmi les pays les plus vulnérables d'Europe de l'Est et d'Asie centrale.

Malgré les graves défis humanitaires et les menaces extérieures à la sécurité, l'Arménie prend des mesures proactives pour remplir nos promesses dans le cadre de l'Accord de Paris, en employant des solutions à la fois conventionnelles et innovantes qui impliquent tous les segments de la société".

En 2021, l'Arménie a déclaré ses actions climatiques post-2020, une CDN avec un objectif de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Récemment, nous avons élaboré des stratégies de développement à faible émission à long terme (LT-LEDS) pour nous guider vers la neutralité carbone.

Nos ambitions climatiques sont largement ancrées dans la transition énergétique neutre en carbone. D'ici 2030, nous visons une part de 15 % d'énergie solaire dans notre production totale d'énergie. L'Arménie est fermement convaincue que l'utilisation durable et à long terme de l'énergie nucléaire en tant que source d'énergie neutre en carbone nous permettra de respecter nos engagements en matière de climat, et nous apprécions les efforts de l'Agence internationale de l'énergie atomique à cet égard", a déclaré le président Khatchatourian.

Il a ajouté que l'Arménie était déterminée à atteindre ses objectifs ambitieux et à garantir un avenir propre et durable à la prochaine génération.

"Nous sommes prêts à contribuer davantage aux efforts mondiaux à cette fin", a conclu le Président Vahagn Khatchatourian.

 

 








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]