L'heure à Erevan: 11:07,   15 Avril 2024

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait prendre des mesures pour mettre en œuvre l’arrêt de la Cour internationale

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait prendre des mesures pour mettre en œuvre l’arrêt 
de la Cour internationale

EREVAN, 8 JUILLET, ARMENPRESS: Artak Beglaryan, conseiller du ministre d’État d’Artsakh, a fait référence à la décision du 6 juillet de la Cour internationale de justice des Nations Unies concernant la demande de l’Arménie concernant l’installation d’un point de contrôle azerbaïdjanais dans le couloir de Latchine.

"Que signifie la décision du 6 juillet de la Cour internationale de justice des Nations unies concernant la demande de l’Arménie concernant l’installation d’un poste de contrôle azerbaïdjanais dans le corridor de Kashatagh (Lachin) ?

Premièrement, la Cour a confirmé sa décision du 22 février 2023, par laquelle elle obligeait l’Azerbaïdjan à prendre toutes les mesures pour assurer la circulation ininterrompue des citoyens, des véhicules et des marchandises dans les deux sens à travers le corridor de Lachin. Cette confirmation signifie déjà la position de la cour selon laquelle l’Azerbaïdjan n’a pas exécuté cette décision et est obligé de l’exécuter.

Deuxièmement, la Cour a estimé qu’il n’y avait pas lieu de compléter le jugement du 22 février 2023. En d’autres termes, il est supposé que la Cour n’a pas préféré se plonger dans diverses questions politiques et techniques. En tout cas, les détails de cette décision seront clairs lorsque les motifs de celle-ci seront publiés dans quelques jours.

Troisièmement, il est évident que cette décision ne signifie pas la légitimation du point de contrôle azerbaïdjanais illégal, mais elle peut également avoir une interprétation contradictoire, car elle confirme la présence d’un trafic entravé. Le tribunal n’a pas abordé les moyens par lesquels la partie azerbaïdjanaise entrave le trafic (poste de contrôle, armée, barrières en béton, militants-terroristes).

Il reste à la communauté internationale (en premier lieu, le Conseil de sécurité de l’ONU) à prendre des mesures globales et urgentes pour la bonne exécution de l’arrêt du tribunal du 22 février, en particulier dans les conditions de la suspension complète des approvisionnements humanitaires à partir du 15 juin », Beglaryan écrit sur Twitter.

de son côté la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ani Badalyan estime que la décision de la Cour internationale de justice du 22 février doit être pleinement mise en œuvre par l’Azerbaïdjan, sans aucune spéculation ni fausse interprétation du texte.








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]