L'heure à Erevan: 11:07:36,   30 Juin 2022

Le document remis par l'Arménie à l'Azerbaïdjan à Bruxelles comprend des questions relatives au statut et à la sécurité

Le document remis par l'Arménie à l'Azerbaïdjan à Bruxelles comprend des questions relatives 
au statut et à la sécurité

EREVAN, 10 MAI, ARMENPRESS. Il n'y a pas de fondement juridique à l'existence d'une quelconque enclave azerbaïdjanaise sur le territoire de l'Arménie, a déclaré à ARMENPRESS l'ambassadeur itinérant d'Arménie, Edmon Marukyan, interrogé sur les déclarations du vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Khalaf Khalafov.

ARMENPRESS : Le vice-ministre des Affaires étrangères d'Azerbaïdjan, M. Khalafov, a déclaré que le 6 avril à Bruxelles, la République d'Arménie a accepté d'entamer des négociations sur un traité de paix avec l'Azerbaïdjan sur la base des 5 points présentés par l'Azerbaïdjan. Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères a fait une déclaration similaire. Que pensez-vous de ces déclarations ?

Edmon Marukyan : Nous avons abordé ce sujet à plusieurs reprises. Le 21 mars 2022, le ministre des Affaires étrangères de la République d'Arménie a déclaré : "Il n'y a rien d'inacceptable pour nous dans les propositions que nous a remises l'Azerbaïdjan le 10 mars. Le fait que ces propositions n'abordent pas toutes les questions de l'agenda global de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan est une autre question. Nous avons complété l'agenda par notre réponse remise à la coprésidence de l'OSCE MG et nous sommes donc prêts à lancer les pourparlers de paix sur cette base."

Au cours de la réunion trilatérale qui s'est tenue à Bruxelles le 6 avril, la République d'Arménie a également remis [directement] à la partie azerbaïdjanaise le document en six points qui comprend, entre autres, les questions de la sécurité et de la protection des droits des Arméniens du Haut-Karabakh et du statut définitif du Haut-Karabakh. La partie arménienne a proposé d'entamer des négociations sur la base des deux agendas en vue d'un traité de paix. La partie azerbaïdjanaise a accepté cette approche, après quoi un accord a été conclu pour entamer des négociations sur un traité de paix.

ARMENPRESS: Le vice-ministre des Affaires étrangères d'Azerbaïdjan a également fait une déclaration sur ce qu'il a appelé le retour de "7 villages du district de Ghazakh et de Kyarki" en Azerbaïdjan, en disant que ces questions seront résolues lors de la délimitation et de la démarcation.

Edmon Marukyan: Nous avons dit à plusieurs reprises que les processus de délimitation et de démarcation devraient se dérouler sur la base de faits et de documents ayant une signification de jure. A l'heure actuelle, nous ne disposons d'aucune preuve légale de l'existence d'une quelconque enclave azerbaïdjanaise de jure sur le territoire de l'Arménie. Au contraire, il existe des fondements juridiques sur l'appartenance du village d'Artsvashen à l'Arménie. La même chose concerne plusieurs territoires appartenant à l'Arménie, y compris dans la section de Sotk-Khoznavar où a eu lieu l'infâme invasion militaire illégale de l'Azerbaïdjan l'année dernière en mai. Ces questions doivent certainement être discutées et réglées dans le cadre du processus de délimitation et de démarcation.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]